L'après Bataclan

Le corps se souviendra toujours.

J’ai lu un article  » le corps n’oublie pas, et surtout pas un traumatisme ». Et on parle bien de tout trauma.

Je ne contredirai pas ces faits. Même si je vais beaucoup mieux en ce qui concerne les attentats du Bataclan, il y aura toujours des moments où je sais que j’ai vécu quelque chose d’affreux.

Selon le moment, selon mon émotivité, selon ma fatigue, mes réactions sont largement différentes. Lorsque je suis extrêmement fatiguée, je vais sursauter pour un pet.

Quand je suis en public, par exemple dans un festival, je peux très bien aller dans la fosse en pleine foule un jour, et devoir me cacher dans un coin reculé, un autre jour.

Quand je sursaute, ça fait souvent rire. Ça fait moins rire les gens qui savent pourquoi je sursaute. Ce week-end j’ai sursauté au point de m’accrocher instinctivement au bras de mon Homme et de l’agripper pendant des minutes. Mon cerveau avait compris que tout allait bien puisque mon Homme me l’a clairement dit et qu’il n’y avait aucun signe extérieur qui montrait un danger. Mais mon corps, bordel, lui a tremblé et s’est chié dessus (non pas pour du vrai). Mon corps a eu de mal à comprendre que tout allait bien. Il était sur le qui-vive et attendait le signal de mon cerveau qui lui dirait  » MAIS COURS, PUTAIN ! COUUUURS ! SAUVE TON CUL « . Mon corps s’est calmé petit à petit. Puis mon cerveau m’a dit que j’étais stupide d’avoir sursauté. Et ces petits cons se sont bien marrés me voyant faire un bond de 2m.. S’ils savaient…

Mon corps s’est également souvenu d’autres choses. Je pensais que je pouvais écouter sans problème Eagles of death metal en concert. J’ai fait plusieurs de leurs concerts depuis le Bataclan. Dont celui à l’Olympia. Mais non, là, ce n’était pas possible. J’ai à peine entendu les premières notes que je me suis mise à pleurer. J’ai cru me retrouver au Bataclan. Mon corps l’a cru. J’ai pleuré. Je me suis sentie perdue et j’ai à nouveau eu besoin que mon Homme me calme. Qu’il me ramène à la réalité.

C’est un fait. Mon corps se souviendra toujours de ce moment. J’apprends vraiment à vivre avec. Je me sens de mieux en mieux avec ce symptôme. J’ai encore à surmonter ma honte d’avoir peur. Chaque chose en son temps.

N’oublions jamais, que nous faisons partis de ceux qui bouffent la vie !

Photo perso

22 commentaires sur “Le corps se souviendra toujours.

  1. Ces réactions instinctives peuvent se comprendre, tu es comme un loup qui se méfiera toujours de l’homme car il sait ce que l’homme a fait subir à ses congénères…
    J’espère quand même que ton instinct te lâche la grappe de temps en temps pour que tu puisse profiter de bons moments !

    Aimé par 2 personnes

    1. C’est inconscient donc je n’y pense pas tant que mon instinct ne se bouge pas.

      L’étude que j’ai faire à Caen, sur la mémoire après un traumatisme, prouve que nous avons en permanence une lumière allumée dans notre cerveau. Ce « phare » montre que quoique l’on fasse (j’avais des activités a effectuer dans l’IRM) nous sommes prêts à nous sauver pour notre survie. Nous sommes dans l’attente d’un événement.

      Ça devait être ça qui m’épuiser tant après les attentats.
      Maintenant que c’est devenu « normal » pour moi, je suis moins épuisée.
      (Maintenant je m’épuise a cause de carence en vitamine D, le comble pour une meuf qui fait des allergies au soleil XD)

      Aimé par 1 personne

  2. Le corps a une mémoire. Si l’esprit peut oublier, le corps lui retient, tout.
    Comme tu le dis il faut apprendre à vivre avec, à l’accepter tout simplement.
    Tu es sur la bonne voie. Pas à pas ma jolie.
    La peur est bien naturelle (ça m’arrive encore à moi aussi). N’en ai pas honte. Ton corps reste et restera ton meilleur allié.

    Aimé par 2 personnes

    1. J’ai honte parce que je ne contrôle pas mon corps qui tremble. Je ne contrôle pas si je pleure de terreur et d’angoisse. Je ne contrôle rien et ça fait beaucoup rire les gens lambdas alors qu’au fond je suis en souffrance.
      Et du coup j’ai honte de ne pas réussir a surpasser tout ça

      J'aime

  3. Ta peur me paraît totalement légitime. Tu es un être humain 😚
    Pour ma part, ça me paraît bien plus logique de prendre ta peur en considération, et non la réaction des gens. Qui peut savoir ou juger des peurs des gens?
    Quelle que soit la raison de cette peur. Je ne vois rien de drôle en tout cas, pour ma part. Si quelque chose existe, alors c’est à prendre en considération d’une manière ou d’une autre.
    Plein de soutien pour toi chère Vae.

    Aimé par 1 personne

    1. ❤️
      L’humain a tendance a voir ça comme une faiblesse. Et quelque chose que l’on trouve « faible », on a tendance a croire qu’on en est supérieur.

      L’humain est comme ça, je ne lui en veux pas. Enfin pas trop.

      Ce n’est pas toujours évident pour moi de ne pas faire attention a ces regards !

      Merci Marie ❤️❤️❤️

      J'aime

      1. Oui… j’ai formulé ça de cette manière, car je trouve ça injuste. Mais en fait j’ai déjà beaucoup bossé sur ma honte et ma culpabilité, et tout ca qui va avec 🙂
        Et je refuse de plus en plus de me laisser pourrir la vie (c’est moi même qui me la pourris, principalement :-D) par « mais qu’est ce que les autres vont penser!? » Mais c’est pas leur problème raaaaah non mais!!

        Un câlin et du soutien pour toi ❤

        Aimé par 1 personne

        1. Je suis heureuse que tu avances sur ce chemin.
          Je le débute seulement et c’est tellement rude..

          Et j’ai conscience également que c’est plus moi qui me pourri la vie que quiconque d’autre…

          Oui c’est pas leur problème mais bizarre ça a une importance quand même..

          Pas évident

          Gros bisou !!! 😍

          J'aime

  4. La mémoire du corps reste, je peux te le confirmer mais au fil du temps qui passe, tu arriveras de plus en plus facilement à te raisonner, à comprendre qu’il n’y a pas de danger et ce traumatisme prendra moins de place dans ta vie. Courage, ça va aller 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Je ne sais pas vraiment si mon corps s’arrêtera (ou mon esprit) a être sur le qui vive. C’est discret et je me rends pas forcément compte.
      Ça va vraiment de mieux en mieux.

      Ça m’impressionne juste que le corps n’oublie pas même après 3 ans et demi !

      Merci en tout cas ❤️

      Aimé par 1 personne

        1. C’est exactement ce que je pense.
          Ce fera partie de moi sans que ça soit dérangeant ou trop dérangeant.

          J’arrive déjà de mieux en mieux a gérer, donc je suis ravie. (Je sais que par rapport a mes articles, ça ne se remarque pas. Mais il y a une nette différence depuis le début ^^)

          Aimé par 1 personne

Répondre à cledsol Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s