L'après Bataclan

L’évolution angoissante

Tel un Pokémon, mes angoisses ont évolué.

A la base, j’en avais comme tout le monde. Avant un examen important, avant un entretien, ou quelque chose qui sort de mes habitudes..

En 2015, j’ai commencé à avoir des crises d’angoisse et des angoisses. Je rappelle que les crises sont plus fortes où on peut se sentir mal physiquement et se sentir mal mentalement, évidemment. L’angoisse s’identifie peut-être à ce que vous pouvez ressentir avant quelque chose qui vous est important (exemple entretien..) mais cela dure en permanence. Tous les jours, toutes les nuits, à chaque instant. En 2015, je ne savais pas ce que c’étaient toutes ces choses qui m’arrivaient. J’ai su seulement en mars/avril 2016, ce que c’était ce que je vivais, grâce à ma psychologue. Elle a mis des mots sur des maux et sincèrement ça fait du bien de ne se sentir folle..

Pendant 4/5 mois, j’ai vécu avec ces crises et ces angoisses sans savoir que s’en étaient. Pourtant, j’ai croisé 2 psys pendant ces mois-là. Qui m’expliquaient simplement que j’avais de la chance parce que d’autres personnes ayant vécu l’attentat n’osaient plus sortir de leur lit. Contrairement à moi, qui avais repris ma vie, ma formation, les transports… Ils se rendaient pas compte de l’effort que c’était… Bref là, ce n’est pas le sujet.

En 2016, après avoir découvert mes symptômes, j’ai commencé à essayer de les comprendre. A accepter qu’elles sont présentes, que c’est évidemment dur, mais que ce sera mon quotidien pendant un moment. A ce moment là, je tremblais en permanence, dû aux angoisses, à la fatigue, aux insomnies etc. Même si des fois j’en pouvais plus de ressembler à une personne ayant parkinson, j’étais persuadée que ça n’allait pas perdurer. Qu’il me fallait simplement du temps. Beaucoup de temps.

[Petite parenthèse : je ne prends et je n’ai pas pris d’anxio, ni antidépresseurs. J’ai tenté l’anxio un jour et ça m’a perturbé plus qu’autre chose. ]

En 2017, mon suivi psy est en pause, car ma psychologue en congés maternités. Les tremblements se calment petit-à-petit, peut-être grâce au sport, peut-être parce que je les laisse vivre sans médicaments. En fin 2017, suite à mon manque de suivi et une étude scientifique auquelle j’ai participé (qui a été catastrophique, par ailleurs) les tremblements reprennent de plus belles.. c’est la période où je croise la psy de l’Emdr, qui ressemblait plus à une vendeuse de chez Sephora.. (si tu as envie de lire cette anecdote, c’est ici).

En 2018, mon suivi psychologique reprend avec ma psy habituelle. Je sens que les angoisses sont différentes, elles évoluent. Évidemment, je continue les crises par ci par là, mais je les connais. Je sais que c’est pas rigolo mais c’est comme ça. Je commence doucement à parler de choses et d’autres qui n’ont pas forcément de lien avec le Bataclan. Des éléments qui m’ont choqué dans la vie, des expériences de vie qui ne sont pas joyeuses.

En 2019, aujourd’hui, je parle peu du Bataclan chez ma psy. J’ai de nouvelles angoisses. Pas du tout liées au Bataclan. Je suis en permanence angoissée. Angoissée de mal faire, de ne pas assez faire, de ne pas être assez bien, de ne pas être quelqu’un de bien. J’ai compris par ma dernière séance, notamment, que je suis angoissée par la nouveauté. Tout ce que je vis depuis le début 2019 est nouveauté. Je ne suis plus dans l’angoisse du Bataclan et je ne suis plus habituée à ça. Trois ans que je dois vivre avec et d’un coup, je dois apprendre à ne plus vivre avec ? (on est d’accords c’est toujours présents. Je fais des crises parfois, je sursaute toujours aussi facilement mais ce n’est plus mon lot quotidien). C’est perturbant ! Et je vis beaucoup de nouveauté en cette année 2019. Ce qui me perturbe et me stresse. Même des projets voyages peuvent me stresser! C’est dire que mon cerveau a du mal avec ça!

J’ai été pendant plusieurs mois et années dans un cocon Bataclan. J’en sors doucement, donc chaque jour est une nouvelle aventure qui me stresse.

Maintenant que j’ai compris ça, j’espère que ça va aller mieux 🙂

J’avance, doucement, mais toujours à mon rythme.

Photo perso. Quelque part en Allemagne…
Publicités

10 commentaires sur “L’évolution angoissante

    1. Merci beaucoup ❤
      Dès que je peux, je me pose et je te réponds à tes commentaires précédents. (ça peut prendre du temps..).

      J’ai tellement hâte de me sentir mieux physiquement (et mentalement). Quand ce sera le cas, tu auras une carte <3.

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s