L'après Bataclan

Le jour d’après

Le jour où j’ai divorcé, je me suis sentie libérée. Libérée d’un énorme poids. Comme un éléphant qui porte un dinosaure qui porte la Terre qui porte…

Le lendemain, je ne mens pas en disant que j’étais courbaturée. Comme si ces années à tenir, à répéter les mêmes choses, à discuter avec des « professionnels » pas si pro que ça m’ont crispé. Comme si depuis plus de trois ans, je contenais quelque chose en moi qui devait se livrer pour se libérer.

J’ai eu le compte-rendu de ce rendez-vous, je ne suis pas d’accord sur tout, mais je m’en fous. Je sais que certains pourraient pinailler, mais je n’ai pas d’énergie pour ça. J’ai autre chose à faire.

Depuis je sens tous mes muscles se décrisper peu à peu. L’angoisse est toujours présente, elle ne va pas se dissiper aussi facilement. Mes idées sur ma place dans ce monde sont toujours d’actualité.

Mais je me sens plus libre qu’avant. J’envisage l’avenir avec des projets divers : entre voyage, sport extrême, balade dans les airs, concerts, festivals, anniversaires en tout genre.. Il a de quoi faire. La vie en somme avec de petits détails qui l’embellisse.

person on white snow field
Photo de Tobias Bjørkli sur Pexels.com
Publicités

12 commentaires sur “Le jour d’après

    1. Je ne sais pas encore si je suis dans cette phase. Je ne sais même plus à quel stade de fatigue j’en suis.
      Mais je sais que tu as raison.
      Et ça ne peut qu’aller dans ce sens ❤
      Merci Marie pour ton soutien depuis des mois maintenant (même an! Ca fait un an que j’ai ce blog mtn)<3

      J'aime

  1. La phase de libération c’est quelque chose. On se redécouvre. On redécouvre surtout des chemins qu’on avait cessé d’emprunter, puis on en découvre d’autres, tout nouveaux.

    Profites-en bien. Et pas d’inquiétude pour les muscles encore crispés. Ca va se décanter tranquillement.

    Prends soin de toi !

    Aimé par 1 personne

    1. Pour le moment, j’ai la sensation que mon corps et mon esprit sont très épuisés. Je pense que j’irai vraiment mieux quand je n’aurai plus à faire à mon avocat pour des détails (ce qui est encore le cas).

      Le plus gros est passé et c’est le plus important! Ca va aller de mieux en mieux :)!

      Merci beaucoup pour tout Rosie ❤
      J’espère que tu vas bien?

      Gros bisous!

      J'aime

    1. Ce sentiment de vouloir faire plein de choses se développe d’années en années et se réalise aussi. J’ai déjà vécu et fait beaucoup de choses que je ne pensais pas faire. Donc suis assez heureuse, et fière.

      « Les sports extrêmes » dont je parle dans l’article sont le saut à l’élastique et de la tyrolienne à plusieurs dizaines de mètres de haut.
      J’en ai déjà fait en Guadeloupe et j’ai juste adoré O_O. Certains de mon groupe se chiaient dessus pendant que je refaisais le parcours plusieurs fois.

      J’ai aussi l’intention d’offrir un saut en parachute à mon damoiseau et à moi aussi par la même occasion 😛

      Merci pour tes commentaires :$. Ca me fait plaisir :$

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s