L'après Bataclan

Divorcée

Voilà, c’est fini.

Vous vous y attendez peut-être pas à cette nouvelle-là. Mais c’est fini. Là, je suis au bout, je suis fatiguée et courbaturée. Comme si j’avais fait un marathon en marchant en crabe pendant tout le long.

Je n’ai pas signé, mais c’est pourtant bien fini.

Je vous l’ai partiellement dit dans mon précédent article. « Demain est un autre jour. Et peut-être le dernier d’un chapitre. Espérons-le. »

Hier, le 13 février 2019, mes pieds (et tout le reste d’ailleurs) étaient sur les Terres parisiennes à la conquête de ma liberté.

Armée de ma bite et de mon couteau entre les dents, je suis venue. Bon en réalité, je suis venue avec mon damoiseau et mon gros classeur qui peut faire office d’arme vu le poids. On s’est beaucoup baladés avant mon rendez-vous. J’ai pu décompresser un peu, et il faisait un temps radieux pour une fois. Me permettant d’apprécier un peu l’ambiance. Et petite victoire personnelle, je suis retournée dans le métro après 2-3 ans où je le refoulais.

Qu’est-ce que ce fameux rendez-vous ? Ce rendez-vous était mon expertise, qui permettait de me faire juger de mon état psychologique par un psychiatre, appelé par le Fonds de Garantie. C’est-à-dire que ce psychiatre devait juger si ma situation est devenue stable ou pas. D’après mes derniers articles non, je ne suis pas stable. Mais devoir revenir à Paris à chaque rendez-vous pour expliquer le soir d’un traumatisme n’aide en rien à avancer.

Donc oui, j’ai tout fait pour que l’on me considère stable. Après vue de l’extérieur, ma situation l’est. Je n’ai pas eu à mentir. J’ai une moitié adorable, j’ai des amis, une famille très présente, une vie plutôt tranquille. J’ai déjà bossé depuis les événements et j’ai à nouveau la volonté et l’envie d’entrer à nouveau dans un certain moule sociétal.

Cette expertise s’est très bien déroulée. Je suis venue en me disant que je ne devais pas me reposer sur mon avocat, que j’étais seule. Il n’y a de toute façon que moi qui puisse m’aider. Mon médecin conseil n’était pas présent, donc par rapport à la dernière fois, ça ne me change pas grand chose. Au dernier rendez-vous, rappelons-le, celui-ci a tout de même osé dire qu’il ne se rappelait plus de mon dossier..

Nouveauté tout de même dans cette expertise, il y avait une personne du Fonds de garantie qui était présente. J’imagine que c’est pour minimiser mes symptômes. Le Fonds de Garantie est de plus en plus appelé suite aux différents attentats. Donc ils essayent de rabaisser nos symptômes pour nous indemniser le moins possible. D’où l’intérêt d’un avocat pour défendre nos droits. J’avoue, je m’en foutais de sa présence.

J’ai vécu ce rendez-vous comme un entretien d’embauche. Mettre en avant ce que nous sommes et savons faire et effacé les détails qui pourraient déplaire.

Le psychiatre a annoncé ce que je voulais entendre pour en finir avec ce dossier. « Nous pouvons donc affirmer que vous êtes consolidée Mademoiselle ».

CON SO LI DÉE

Je ne sais pas si vous vous rendez compte de ce que cela signifie pour moi ! J’en ai ENFIN fini, je n’ai plus besoin de devoir raconter une énième fois mon expérience de vie et de mort pour l’Etat. Je suis libérééée, consolidééeeee.

Hier, le 13 février 2019, j’ai divorcé de mon Bataclan. 

Croyez-le ou non, je n’ai pas eu peur de ce 13-là. J’étais confiante. Tout a commencé un 13 et tout se termine un 13. La boucle est bouclée.

Un nouveau chapitre débute.

Capture d’écran 2019-02-14 à 11.57.56.png
Photo perso

23 commentaires sur “Divorcée

  1. Tes mots m’ont fait vivre une sacrée émotion. On les sent chargés !

    Et bien, tout ce que j’ai à te dire c’est : FELICITATIONS !!! Joyeux divorce, fête bien ça !

    Tu m’as retournée comme une crêpe !

    Aimé par 1 personne

    1. Une crêpe salée ou sucrée? 😀
      J’adore les crêpes :3

      Merci beaucoup! J’ai sautillé comme une enfant quand je suis sortie de ce rendez-vous. Mon Damoiseau ne comprenait pas ce que je disais. Je répétais sans cesse « C’est fini! Fini! Fini! C’est finiiii ».

      Merci Rosie (enfin je t’appelle comme ça mais tu préfères Rosa?)

      J'aime

      1. Sucrée ! Je suis toujours plus sucrée que salée ;).

        Je comprends ton état et en suis vraiment ravie. Je partage ta joie !

        Appelle-moi comme tu veux, ça n’a pas d’importance. Rosie, Rosa, Rozie, Roza, c’est au gré des préférences de chacun.

        Bon week-end !

        J'aime

    1. Merci Julia !!! Ça me fait plaisir d’avoir un commentaire de ta part ! Je ne pensais pas que tu me lisais encore d’ailleurs :s !
      Je suis super heureuse aussi!

      Haha je ne pense pas avoir la classe mais je te remercie beaucoup

      J’espère que tout va bien pour toi ❤️ bisous à ton anus

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s