L'après Bataclan

L’appel

Bonjour,

C’est rare que je commence un texte aussi solennellement. Pour tout vous avouer, en ce moment, je suis assez perturbée, les derniers événements me travaillent. Pas de la même manière qu’après le Bataclan mais ça me travaille. Peut-être parce que j’ai la possibilité de pouvoir « aider » mon prochain aujourd’hui, sur un sujet qui dépasse la plupart des personnes?

Je ne dis pas que je suis quelqu’un. Je ne suis personne d’ailleurs. Enfin si, je suis juste moi. Une donzelle qui n’arrive même pas à atteindre le mètre 60, qui a vécu le Bataclan de plein fouet. Je sais que je ne sais rien ou peu mais ce « peu », je veux bien le partager.

Je risque d’être maladroite dans mes mots et j’en suis désolée par avance. Après les attentats du Bataclan, je me suis sentie bien plus souvent seule qu’épaulée. J’ai eu ce sentiment d’être dans un monde parallèle au reste de l’univers. J’avais des émotions en moi, des sensations que je ne comprenais pas. Les gens essayaient de m’aider mais cela m’a stressé plus qu’autre chose. J’avais déjà des difficultés à comprendre mes symptômes donc, les phrases types des gens ont été parfois plus déplacées qu’autre chose. J’en ai entendu des « Je serai là pour te foutre un coup de pied au cul si tu n’avances pas ». Non, ça ne se dit pas. J’avais besoin d’être écoutée, soutenue.

Mais aujourd’hui, je parle à toi, qui culpabilises d’aller mal, parce que peut-être tu as été « juste un peu » blessé par une balle. Je parle à toi, qui n’as peut-être pas été blessé, mais qui as vu l’horreur. Je parle à toi, qui n’as peut-être pas été blessé, ni vu l’horreur, mais par contre tu as entendu toute la terreur. Je parle à toi, qui n’étais même pas sur les lieux mais par contre ton père, ton frère, ta soeur, ton ami, l’amour de ta vie y était. Je parle à toi, qui angoisses maintenant, sans comprendre la raison. Je parle à toi, qui n’arrives pas à comprendre ce qu’il t’arrive et qui aimerais revivre comme avant, comme si de rien n’était.

Je vous parle à vous tous, qui avez été touché directement ou indirectement par les attentats de Strasbourg. Ne minimisez pas vos symptômes. S’ils sont là, s’ils sont présents, c’est que vous avez vécu quelque chose que vous n’auriez jamais dû vivre. Ce que vous ressentez est normal. Si vous vous sentez en décalage, c’est normal. Si vous avez envie de pleurer sans raison, c’est normal. si vous êtes plus qu’irritable, c’est normal! Ca fait partie du « package » « Symptômes de stress post-traumatique ». Vous avez le droit d’aller mal, et vous avez le droit de pleurer.

Je sais qu’après le Bataclan, j’aurais aimé qu’il y ait quelqu’un qui me dise que ça va aller, que je vais m’en sortir, que ce que je ressens est normal et que surtout, je n’ai pas à culpabiliser pour les autres. Pour ceux qui sont décédés, pour ceux qui sont blessés, pour ceux qui ont vu et entendu.. Ce que j’ai vécu n’est pas identique à ce qu’il s’est passé à Strasbourg mais ça reste similaire. Les épreuves sont et seront dures et on a souvent l’impression que l’on n’y arrivera pas. Pourtant on avance et on y arrive. Chacun à son rythme.

Prenez soin de vous parce que c’est ce qu’il y a de plus important. Vous êtes votre propre priorité à l’heure actuelle. Ecoutez-vous, écoutez votre corps et vos envies. Vous n’êtes pas dans l’obligation de faire des démarches administratives, concernant ces attentats dans la semaine. Vous avez le temps. Vous n’êtes pas obligés d’aller voir un psy si vous n’en avez pas envie ou que vous n’en ressentez pas le besoin pour le moment. La vie peut être longue, vous n’avez pas d’obligation à vous presser.

Je ne suis pas une professionnelle, j’ai simplement vécu quelque chose de surréaliste. Et pour cette raison, j’aimerais pouvoir vous aider avec mes maigres moyens. Alors j’écris ce message pour vous dire que ma porte vous est ouverte si vous avez besoin d’une écoute, d’une aide. Je sais à quel point nous sommes parfois seul face à nos symptômes, à nos appréhensions, à nos démarches. Mais vous n’êtes pas seuls.

N’hésitez pas à partager ce message si ça pouvait aider au moins une personne, j’en serais extrêmement heureuse ❤

PS: Je souhaite tout de même préciser que je ferais au mieux pour vous épauler, mais je ne remplace en aucun cas une personne professionnelle. :). Le plus simple pour me contacter est de m’écrire à cette adresse e-mail odin.leviking@outlook.fr. Allons, on ne se moque pas, c’est l’adresse de mon félin 😀

📷 insta : @tindersticks1
Publicités

12 commentaires sur “L’appel

    1. Merci ❤️❤️

      Je ferai de mon mieux! Pour le moment, je n’ai pas eu de retour mais je sais que ça peut prendre du temps.

      Après je ne suis pas une personne qui fait beaucoup de publicité..
      Enfin je n’en fais pas.. je déteste me mettre en avant. Et pour ce genre de messages, je pense qu’il le faudrait..
      Cependant ça a été déjà une grosse angoisse de l’écrire et de le publier donc de devoir faire ma pub est vraiment pas évident.
      Je pense que l’article n’aura pas assez de partage pour que quelqu’un qui soit concerné le lise.
      Mais j’aurai essayé !
      Merci Marie pour ton message ❤️

      J'aime

  1. Je ne pas prédire que ce texte arrivera sous les yeux d’une personne en ayant besoin mais j’espère en tout cas que ce sera le cas. On ne sait jamais, avec internet, tout peut arriver !
    Continue, même si tu n’aides personne (je ne dis pas que tu n’aides pas hein !), j’imagine que ça te fait beaucoup de bien !
    Bref, des bisous !
    Signé ton correcteur !

    Aimé par 1 personne

Répondre à Latmospherique Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s