Trouble-moi

Quand mes symptômes…

… se foutent bien de ma gueule.

Ils reviennent comme de vieilles copines, ils s’immiscent dans mon quotidien. Ils sont sournois car je ne les remarque pas au début. Et/ou je me dis que c’est ce que vit le commun des mortels.

Ça commence par une fatigue plus importante que « ma norme ». L’incapacité de récupération est toujours présente depuis presque 3 ans, donc ça, ça ne m’étonne pas. En revanche, j’arrivais à dormir. Enfin à peu près. Ce n’est plus le cas depuis plusieurs jours/semaines. Mes nuits sont courtes, très souvent elles sont accompagnées de cauchemars.

Je me lève avec des palpitations et l’envie de sombrer dans le sommeil. Mais ce n’est pas possible.

Plus le temps passe, plus je suis fatiguée, et moins je dors, plus je fais de cauchemars, moins je me repose. Épuisée dès l’aube, je me retrouve rapidement à avoir mal aux yeux puis à la tête avec des vertiges et des nausées. L’étape suivante ce sont les oreilles qui sifflent.

Le symptôme qui m’angoisse le plus est celui où j’ai du mal à respirer, j’ai l’impression d’étouffer et j’essaie de retrouver de l’air.. comme ce fameux soir.. je déteste cette sensation. La seule fois où j’ai fait une crise de spasmophilie, cela m’a suffit pour comprendre la détresse que l’on vit de perdre l’air de nos poumons… c’est horrible et désagréable.

Et tout cela je le vis parce que mon cerveau angoisse à l’idée d’être le 13 novembre. Donc il se prépare en avance… beaucoup trop en avance… je suis dans un état de fatigue tellement important que je me pense dangereuse sur la route.

Hier soir, je me suis sentie tellement mal de fatigue, que j’ai laissé les fenêtres ouvertes pour me garder éveiller. J’ai tenu ma concentration sur les phares de la voiture devant moi. Je ne pouvais regarder que très peu ce qu’il m’entourait car j’en avais le tournis et la nausée. J’avais hâte d’être à destination pour décompresser. Ca m’a tellement fatigué et stressé que je me suis tapée une crampe à la jambe…

Mon Cher corps, Même si je sais que c’est bientôt la date anniversaire, tu n’as pas besoin de me le rappeler plus d’un mois avant. Je ressemble actuellement à un vieux cadavre souriant. Mes cernes prennent plus de place que le reste de mon visage. Je ne t’en veux pas. Tu extériorises à ta manière…

Je sais que les choses prennent du temps.. mais si les gens savaient à quel point c’est lourd et pénalisant. À quel point, c’est épuisant. S’ils savaient.. Peut-être qu’ils éviteraient de me fatiguer tout autant..

Les Others
Publicités

8 commentaires sur “Quand mes symptômes…

  1. Je trouve la photo magnifique…
    Ça n’est évidemment pas comparable, mais quand tu parles d’étouffement et de manque d’air, ça m’a fait penser à quand j’écoute des collègues qui jouent d’un instrument à vent. Ça m’est souvent arrivé de respirer plus fort que d’habitude quand je me rends compte de leur capacité thoracique et du fait qu’ils tiennent longtemps sans reprendre leur souffle. Souvent ça m’angoissait un peu alors qu’ils gèrent complètement! Et puis j’ai commencé à prendre des cours de chant, et d’apprendre à respirer est assez incroyable 🙂
    Je suis désolée que tu doives traverser tout ça. Je pense très fort à toi.
    Ce soir c’est un peu compliqué, mais je t’écris dès que j’ai un peu de temps.
    Gros bisous ❤

    Aimé par 1 personne

    1. Moi aussi j’adore la photo 😊 j’adore ce site les Others. Ce sont des voyageurs qui prennent des photos de leur expédition. En tant normal, je mets l’auteur mais cette photo je l’avais enregistré à l’arrache :/

      Tu m’as fait sourire avec ta comparaison 😃. Oui c’est sur que ce n’est pas la même chose mais, je suis contente que tu aies trouvé un moyen pour destresser pis du coup évoluer !

      Ca me donne l’impression d’être faible tous ces symptômes… de pleurnicher, encore une fois pour rien. Et j’ai l’impression de toujours dire la même chose en fin de compte…

      ne t’inquiètes pas, il n’y a pas de date butoir pour me répondre 😋. Tu me réponds quand tu veux, quand tu peux.
      Gros bisous ! 😘

      J'aime

  2. C’est vrai que la photo est magnifique… Tu sais où c’est ?

    Compliqué à gérer tout ça, et ton corps te le fait bien comprendre… Si tu peux éviter au maximum de prendre le volant (mais j’imagine que c’est difficile et que tu n’as pas attendu que je te le dise pour réduire le + possible ton utilisation de la voiture), car il ne faudrait pas qu’il t’arrive quelque chose bichette !

    Aimé par 1 personne

    1. Dans les forêts de Washington. Photo prise par Nathaniel Wise 🙂

      Ca me gave tellement sérieusement. Je me sens faible, parce que je n’arrive pas à battre mon propre corps !
      Je fais au mieux pour la voiture, j’avais des obligations dernièrement..

      Je me dis que j’ai une bonne étoile :). Ça devrait le faire

      Aimé par 1 personne

  3. C’est tout à fait normal. Le corps se souvient. Il se met en alerte à l’approche de la date dont le souvenir est encore très présent. Je comprends que ce soit difficile car une part de toi, j’imagine, voudrait que ça se termine. Chaque chose en son temps.
    Je te dis ça parce que moi aussi mon corps se souvient d’évènements différents qui ont eu lieu en novembre il y a 6 ans. J’ai pourtant fait beaucoup de chemin mais je crois que les traumatismes sont ancrés pendant longtemps en nous. Ton corps à cette occasion a encaissé beaucoup, il a tenu le coup face à toute cette horreur.
    Je pense bien à toi, cette date me fait toujours autant froid dans le dos. Je t’embrasse fort.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s