Hors Sujet

Toxicity

Après le bataclan, je ne sais pas si j’ai développé un radar aux personnes toxiques, mais je les repérais rapidement. (Et c’est toujours le cas). Pour le coup, je ne vais pas forcément parler des personnes « réellement » toxiques (du type pervers narcissique), mais bien des personnes qui sont toxiques pour moi, avec ma propre définition.

Elles peuvent être des personnes très gentilles et adorables mais je sais que si je les côtoie trop, je vais aller mal. Ça peut être des personnes qui ont pour seul intérêt leur nombril ou des individus qui pensent être les meilleures personnes du monde, qui savent tout. Donc avec des réflexions en permanence qui ont tendance à me faire déclencher des crises. Ça peut être des personnes qui sont en grande détresse personnelle qui ont besoin d’une épaule sur laquelle pleurer mais je ne suis pas en capacité de les entendre.

Je sais que ce sont des personnes qui peuvent être « nocives » pour moi à partir du moment où une angoisse douce et sournoise monte en moi. Je me dis « mais pourquoi je me prends la tête pour cette personne en particulier? ». « Pourquoi elle mériterait plus d’attention qu’une autre? »

Du coup, j’apprends à prendre du recul. À essayer de ne pas prendre les choses pour moi.  J’apprends à prendre soin de moi, à prendre mes distances. A m’éloigner des gens qui peuvent me créer des angoisses ou qu’ils peuvent simplement faire chuter mon moral. Je peux discuter avec des personnes en pleine dépression et pourtant qui ont la hargne de s’en sortir. Comme je peux discuter avec des gens qui ne le sont pas, mais verront que le côté négatif des choses. Je suis certainement un peu comme ça, c’est pour ça que j’ai besoin de personnes qui me boostent. Je fais ça pour mon propre bien.

Une amie m’a dit un jour une phrase qui m’a totalement bousculé ma vision des choses. Elle me disait « Tu n’es pas responsable de ce qu’interprète les gens et comment ils le ressentent ». J’avais tendance à m’en vouloir dès qu’une personne se vexait concernant un de mes propos. J’arrive petit à petit à prendre du recul à ce niveau là.

En fin de compte, la toxicité des individus est propre à chacun. Je crois simplement que je prends plus soin de moi et de mes opinions. J’apprends à prendre soin de moi avant les autres. Si ça ne plaît pas, ça revient au même. Je continuerai à vivre :).

Toxicity
📷 by @rodtrvn.jpg
📷 by @rodtrvn (Les Others)

Publicités

16 commentaires sur “Toxicity

  1. Je comprends complètement ce que tu veux dire. J’ai la maladie de Crohn et je vis dans un état de fatigue chronique. D’autant plus si je suis entourée de personnes toxiques comme tu en parles. Même si ces personnes sont parfois joviales et agréables, si je sens qu’elles sont très en demande d’attention et qu’au final, il n’y a que ça qui les intéresse, je m’en éloigne.

    Aimé par 1 personne

    1. J’avais très peur d’être mal comprise et ton commentaire me rassure.
      C’est ça, les symptômes post trauma m’épuisent aussi. Très Certainement à moindre mesure par rapport à ta maladie (je trouve que l’on en parle pas assez d’ailleurs) mais par moment j’ai besoin qu’on ne me demande pas de l’attention en permanence.
      Exemple concret: j’ai quitté une conversation avec plusieurs personnes parce que même si je ne voulais pas lire ou intervenir, il y avait toujours ce petit onglet fb qui était la pour me dire qu’un message m’attendait. Ce sont des futilités, mais même ça me demandait de l’énergie (ne pas regarder, ne pas répondre …). Depuis que je n’y suis plus, je me sens plus apaisée et j’ai moins l’impression de devoir répondre, ou devoir quelque chose à quelqu’un
      Par contre, je sais que c’est un souci qui est propre à moi. D’autres n’ont certainement pas ce souci.

      J'aime

  2. Pour ma part, tu as tout dit. Et je suis complètement d’accord avec toi 🙂 ce n’est pas contre ces personnes, c’est simplement qu’on n’a pas forcément l’énergie (ni le devoir, à la base) de s’occuper des autres 🙂 c’est sûrement un peu cru dit comme ça, mais tout doucement, c’est ce que je fais aussi.

    Et paradoxalement, je suis bien plus à l’écoute des autres depuis que je commence à faire ça 🙂

    Bises 🙂

    Aimé par 1 personne

  3. Bonjour,

    Je me reconnais bien dans vos mots et maux. Moi aussi je m’écoute d’avantage et je me fais confiance, confiance à cette petite voix. Pas plus tard que la semaine dernière je me suis très très éloignée d’une personne  » comme ça  » car en sa présence je ressentais des angoisses, du stress, je n’étais pas bien du tout. Cette personne que je connaissais à peine se permettait des remarques que je n’accepte pas, de sa part, en tout cas, et dans tous les cas je ressentais sa présence malsaine pour moi.

    Vous étiez au Bataclan ? ( pardonnez ma question qui peut paraître stupide mais j’avoue ne pas avoir lu tous vos écrits ). Ma fille aînée était sur les terrasses du Petit Cambodge ce soir là. Nous avons eu un ange gardien car elle est en vie mais j’en reste pas moins traumatisée. Chose que peu de gens comprennent. Par exemple lorsque j’en parle, on m’envoie gentiment balader avec un phrase du genre  » bon c’est bon s’est passé, elle s’en ait sorti, passe à autre chose « .

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou!

      Avant toute chose, je me permets de te tutoyer 😊. Si cela te dérange, n’hésites pas à me le dire. (Je crois que je n’ai vouvoyé personne sur ce blog mais il faut bien un début à tout si jamais 😃)

      Ca me fait plaisir que mes mots fassent écho à d’autres. En fin de compte, j’avais un peu l’impression de m’exprimer très mal dans cet article et de ne pas réussir à faire ressortir mon message.
      C’est tellement important de faire confiance à cette petite voix, comme tu le dis. Je fais énormément confiance en mon instinct. (Ce qui est assez paradoxal parce que je ne me fais pas confiance).

      Tu as bien fait de t’éloigner de cette personne d’autant plus si elle te faisait des remarques inadéquates.
      Pour le moment, j’arrive à m’éloigner des gens sans forcément couper les ponts. Mais ça peut arriver de couper totalement les ponts quand j’en peux plus.

      Ne t’inquiètes pas, c’est normal de ne pas lire tout un blog avant de commenter 😊.
      Je suis désolée pour ta fille mais je suis heureuse de savoir qu’elle va « bien ». (En gros qu’elle est en vie).
      Je n’imagine pas les démarches qu’elle a dû entreprendre pour prouver sa présence sur les lieux.. je sais que c’est difficile :/
      Du coup j’en ai oublié l’essentiel de ta question. Oui j’étais malheureusement au bataclan, c’est pour cette raison que j’ai ouvert ce blog. J’avais besoin d’en parler et que les gens comprennent que ce n’est pas aussi simple que ca en a l’air de se relever d’un tel événement.

      Je sais à quel point Ca impact une victime, mais je sais aussi à quel point Ca impact la famille et les amis.
      Les gens qui t’envoient balader sont vraiment pas des personnes dans l’empathie. Excuse moi si cela peut être vexant. Si la vie serait aussi simple ça se saurait. Elle est peut être en vie mais toi tu sais tout l’impact que ça a eue sur elle et que ça a encore aujourd’hui.

      C’est aussi pour cette raison, que je m’entoure de gens qui me font du bien au cœur et l’âme. (C’est niais mais c’est vraiment le cas)

      J'aime

      1. Tu as très bien fait d’ouvrir ce blog, pour les raisons que  » l’on  » connait. Tu sais, je crois qu’il y a des gens qui ne réalisent pas vraiment ce qu’il s’est passé car il existe des gens qui, à partir du moment que ça ne se passe pas  » chez eux « , ça se passe loin et ça ne les touchent pas. Tout comme à partir du moment où toi ou un proche est ressorti de ce drame vivant,  » Tout va bien, on n’a aucune raison d’aller mal  » …. mais pourtant…peut-on leur en vouloir ? Ils sont quand même conscients que j’en suis traumatisée mais ils n’aiment pas que j’en parle. Ca peut paraître dingue mais j’ai eu besoin ( vraiment besoin ) que ma fille m’emmène sur le lieu du drame, qu’elle me montre où elle se trouvait exactement, d’où  » ils  » sont arrivés, ce à quoi elle à pensé au moment de la fusillade, ce qu’elle a vu ( l’horreur ) ect ect … Je pensais que ça apaiserait mes angoisses mais non… Le temps fera peut-être son travail.
        ( par contre elle n’a eu aucune démarche à faire pour prouver sa présence ? Ca été le cas d’autres survivants ? )

        Aimé par 1 personne

        1. Oui c’est certain. Quand j’en parle maintenant, les gens réagissent toujours de la même façon.  » Ha bon? Tu y étais? Waaahouu! Mais ça remonte à combien de temps maintenant? » Pour moi, ça remonte à hier et pour les gens lambdas il y a presque 3 ans.

          Pour ma part, j’ai eu droit à « C’est bon, arrête, tu aurais pu être à la place des décédés. Arrête de pleurer ». Ca c’était deux semaines après le drame donc les choses n’ont pas évolué positivement depuis^_^ .

          On ne peut pas leur en vouloir d’être ignorant, mais par contre manquer d’empathie, c’est rude.. J’ai beaucoup de mal pour ma part.

          Pourquoi ils n’aiment pas que tu en parles? Qu’est ce qui les dérange exactement?
          Je t’avoue que je me demande parfois à quel point ça a chamboulé la vie de ma famille.. Je m’en rends pas forcément compte. J’en ai conscience qu’évidemment ça a changé quelque chose, mais après dans le fond, je ne sais pas.

          Je trouve que tu as une réaction « normal ». Ma famille n’habite pas à Paris ni dans sa région, ils ont moins eu ce besoin que toi. Mais vu que je parle beaucoup, je pense qu’il découvre par bribe ce que j’ai vécu.
          Je me demande es-tu suivie?

          (Si je ne me trompe pas je crois que oui. Après je t’avoue que je n’en sais pas plus parce que égoïstement j’ai assez à faire avec mes démarches ^_^ J’ai hâte d’en finir d’ailleurs!)

          J'aime

          1. Oui je suis suivie. J’ai les mêmes remarques  » bon c’est bon elle est en vie ect ect « . Je ne sais pas vraiment pourquoi ils n’aiment pas que j’en parle. Généralement ils me font une sorte de morale :  » C’est soûlant de t’entendre parler de ça, c’est le passé, passe à autre chose  » et pourtant je n’en parle quasiment jamais. Si je le fais c’est parce que quelqu’un aborde le sujet et ça arrive rarement. Depuis le drame j’ai du en parler 5 fois pas plus. J’ai vécu un réel choc en tant que maman. Ce soir là je savais que ma fille était au Petit Cambodge. Je regardais un film ce soir là quand ma fille cadette m’a téléphoné en panique car elle venait d’allumer sa télévision et personne d’entre nous avions réussi à avoir la grande au tel. On tombait directement sur le répondeur. J’ai vraiment cru que le pire lui était arrivé. En tant que Maman je ne te décris pas dans quel état j’étais. Une furie, j’aurai tout cassé pour y aller, sur place mais on m’en a empêché, ce qui a rendu la situation encore pire pour moi car  » on m’empêchait d’aller sauver mon enfant  » alors que c’est le rôle d’une maman. Je n’ai eu de ses nouvelles que le dimanche. J’ai vécu les heures les plus horribles de toute ma vie. Elle était en première ligne sur les terrasses ! Nous avions vraiment un ange gardien avec nous ce soir là. Je remercie encore le ciel.

            Aimé par 1 personne

            1. Ton suivi t’aide?
              Je n’ose imaginer. Je pense que c’est parce que tu n’as eu des nouvelles que le lendemain, que tu as eu ce besoin de voir en vrai ce qu’il s’est passé. Parce que l’imagination de l’humain est impressionnant, même si face à ces barbaries, ça reste moindre.

              Je pense que ma mère ou mon père ont eu moins ce besoin que toi, parce qu’ils ont des nouvelles assez rapidement de moi. Je n’ai pas été blessé donc je n’ai pas eu besoin de passer par l’hôpital, je n’ai voulu déposer plainte ce soir là donc je n’ai pas été « kidnappé » par un bus pour ensuite parler etc etc. Malgré mon vieux portable et mes 10% de batterie, j’ai eu la chance d’être caché par une personne qui avait un chargeur de mon portable. J’ai pu tel ma mère qui n’a rien compris de ce que j’ai dit tant je pleurais ^^. Et pourtant, c’était un sketch, je m’étais préparée avant l’appel pour le lui dire calmement. Mais dès le « Allo? » inquiet de ma mère, j’ai pleuré ^^.

              Je ne comprends pas que tes amis t’empêchent d’en parler. Vraiment. J’ai beaucoup de mal à saisir.. Ca me choque presque.. Je suis désolée que tu vives ça.

              J'aime

              1. Oui le suivi m’aide beaucoup. Ma fille est celle qui m’aide le mieux, cependant, car elle me connait et elle sait trouver les mots, elle sait comment il faut me prendre. Elle est forte tu sais. Je suis fière d’elle.
                En effet j’avais imaginé longtemps et j’avais besoin de voir. Mes amis m’écoutent et compatissent fortement. Ceux qui réagissent  » mal  » sont des uniquement des connaissances. Et moi je suis tellement désolée que tu aies vécu cette horreur de si près ! Je t’envoie autant d’amour que je le peux pour t’aider à avancer et retrouver de la sérénité.
                Je vais continuer à te lire avec attention je te dis donc à très vite !

                Aimé par 1 personne

                1. Ma mère dit pareil de moi « que je suis forte » mais j’ai beaucoup de doute sur ce point ^_^. Est-ce une vision de maman ou est-ce la vérité?

                  Hah je suis rassurée.. Oui venant de connaissances, ça ne m’étonne pas ce genre de réflexions.

                  Merci pour tes douces paroles, ça me fait du bien !
                  Merci pour tous tes messages ! Ca me touche sincèrement.

                  Toi aussi, n’hésites pas à me parler si besoin ^_^. Tu peux me contacter quand tu veux !

                  Bonne soirée à toi ! ❤

                  J'aime

  4. Ton corps est encore en alerte, c’est pour cette raison que tu ressens ces personnes qui te sont néfastes. On appelle cela l’intuition? L’instinct? Le ressentit? Le 6e sens? On appelle cela « avoir vécu un traumatisme ». Le corps réagit en fonction de tes blessures profondes. On appelle cela « la survie ». Parce que, avant toute chose, tu dois te protéger. Et c’est tant mieux.
    Je comprends tout à fait ce sentiment. Je commence, à peine, à réellement l’écouter. Faire confiance à cette voix qui me dit « cette personne t’enlève ton énergie ». Auparavant, je luttais contre cette voix, car je croyais que tout le monde était mieux que moi, méritait plus que moi. Maintenant, j’apprends à m’affirmer, à choisir les gens que je veux dans ma vie. À faire confiance à mon instinct.Me faire confiance…
    Tu as cet assurance qui m’inspire. Tu as cette capacité à rester reliée à ton essence profonde. Ne laisse personne te faire douter de toi. Continu… Tu es merveilleuse 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou Nat !

      Tu as certainement raison, je t’avoue que je n’ai jamais songé que ça pouvait être parce que mon corps est encore en alerte que je réagis de cette manière. Et c’est totalement vrai, mon corps est sur le qui-vive. En permanence.

      J’ai toujours eu cet instinct mais il est très très présent depuis les événements. Donc je pense que tu as raison =D.

      Pourquoi avant luttais-tu contre cette voix? Je te rassure ce n’est pas du jugement. Simplement ta réflexion fait également évoluer la mienne. Ton expérience me permet de voir la mienne sous un autre angle. Merci sincèrement pour tout ce partage <3.

      Merci aussi pour tous tes jolis mots. J’ai beaucoup de mal à les accepter. Beaucoup de mal à les croire. Ne pense pas que je puisse penser que tu mens. Mais paradoxalement bien que j’ai une grosse confiance en mon instinct, j’ai vraiment aucune confiance en moi. Donc ce que l’on dit de moi, j’y crois que très partiellement. Mais merci ❤ Parce que je sais que c’est sincère.
      Gros bisous à toi ❤

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s