Psycho(pathe)

Les « spécialistes » spécialisés pour.. (1)

.. Te mettre mal à l’aise ou te faire sentir plus mal qu’avant d’entrer dans leur cabinet.. Je vais parler de différents spécialistes que j’ai rencontré. (même si le sujet sera surtout sur les psychologues et psychiatres)

Lundi 16 novembre 2015: C’est « presque » évident qu’après les attentats, j’ai été voir un psychologue (en réalité DES..). Le premier était dans ma région natale après avoir « avoué » à mon généraliste que j’étais au Bataclan. Il m’a demandé gentiment si je voulais voir « quelqu’un », je lui ai juste répondu « je ne sais pas ».. Peur de l’inconnu, c’est la première fois que je demande à demi-mot l’aide d’un « spécialiste ». Il m’a un peu forcé la main (il a téléphoné lui-même au psy pour prendre rdv) et le mercredi qui a suivi j’avais rendez-vous avec mon premier psychologue de ma vie.

Mercredi 18 novembre 2015: J’avais des appréhensions, de grosses appréhensions avec le stéréotype du mec qui te dit rien tout en se grattant les couilles. Je me suis dit: il faut tenter et je vais de toute façon mal.. J’ai payé une consultation (que je n’aurai pas dû d’ailleurs) où je ne retiens qu’un « les méchants c’est méchant. C’est comme ça ». Evidemment ça a été dit avec des mots trèèèèèèèss différents, c’était littéraire voire médicale.. Utiliser des mots compliqués pour dire des choses simples.. Quel intérêt? Mais le sens est le même. Et j’avoue qu’à quelques jours des événements, je n’avais pas envie d’entendre ça.. Parce que ça je l’avais bien intégré dans ma caboche.. Et puis c’était un des seuls moments où il a ouvert sa bouche.. Il aurait pu s’abstenir en fin de compte. Je ne comprends pas pourquoi il a accepté mon cas, s’il n’était pas en capacité.. (Oui, il savait avant que je n’arrive dans son cabinet que j’étais au Bataclan et il a fait le choix de me voir. Il aurait pu refuser et donc s’abstenir de me faire sentir stupide après une séance)

Décembre 2015: Puis je suis retournée en région parisienne. J’ai eu besoin d’en parler.. J’ai décidé de retourner voir un psy avec l’aide d’une amie de formation (oui, ça a été vraiment un combat de téléphoner sans pleurer pour dire la raison de mon appel..). J’y suis allée avec une très très très grosse appréhension surtout avec la dernière expérience.. Je me rappelle des sms de soutiens des amies qui me disaient que ça allait me faire du bien et qu’il ne faut pas lâcher. J’y suis allée.. et  ça a commencé d’une façon bien particulière… J’ai dû passer par la cave de l’hôpital pour arriver dans la partie « psychiatrie ».. Et l’ambiance.. sérieux.. J’ai cru que j’étais dans un film d’horreur.. Je n’ose pas mettre des photos prise sur le terrain parce que l’on sait jamais avec Internet.. Mais croyez-moi je me suis demandée si je n’allais pas me retrouver en face d’infirmières tueuses de Silence Hill..

Je me sentais déjà tellement bien quand je suis arrivée à l’accueil de la psychiatrie et tellement sereine *ironie*. J’observe la salle d’attente.. remplie de gens.. qui me semblent pas « comme moi » (ce n’est pas dit méchamment). Je ne me sens pas à ma place.. Puis le mec d’accueil me dit: « Votre docteur aura du retard » .. J’attends 15 minutes.. puis 30.. 40.. Je téléphone à ma mère en lui demandant, entre chaque insulte envers l’organisation de cet établissement, si ça vaut le coup que je reste. (Oui quand je suis perdue j’appelle ma Môman. Et surtout après le 13 j’étais totalement perdue). Elle me dit de partir que je n’ai pas à perdre mon énergie là-dedans. Je m’en vais, soulagée, vers l’accueil quand avant que je ne prononce un mot (voyant ma gueule, je pense qu’il avait prévu le coup…) le gars de l’accueil me dit « Votre docteur sera remplacé par Madame Machin, elle arrive dans 5 minutes », je lui réponds en grinçant des dents « Ok, 5 minutes. Si elle n’est pas là, je me casse ».

Putain, encore aujourd’hui ça me rend folle. Ils ne se rendent pas compte de l’effort que cela a été d’oser demander de l’aide à une amie de formation. De faire la démarche de vouloir être aidée tout court. De venir dans un lieu où je n’avais pas envie d’être. D’entrer dans le ventre de Silence Hill. Et en plus ils me prennent pour une dinde..

A 5 minutes pile, Madame Machin est arrivée.. Je me rappelle plus de cette séance, je ne me suis pas vraiment sentie soulagée en sortant. Mais elle ne m’a pas dit de phrase bateau. Et c’est déjà un plus.. Ah si je me rappelle qu’elle m’a parlé de médicaments et j’ai dit « prout » de manière très adulte. Puis elle m’a donné un rendez-vous un mois après. Ca a surpris beaucoup de personnes de mon association quand je leur ai dit ça.. Eux, ils voyaient leur psy une fois par semaine voire plus si ça n’allait pas. Je n’avais pas vraiment le choix donc j’ai dû faire avec.. Voilà..

J’ai dû apprendre à contrer mes angoisses/mes crises/mes pensées pratiquement seule pendant un mois. J’ai pu parler avec les personnes de mon assos et à T. Mais je ne me sentais pas vraiment mieux après leur parler.. Un peu soulagée et comprise, mais pas mieux. Avec le recul, je me dis que ça m’a aidé à me forger. Mais je ne crois sincèrement pas que c’est ce qu’a besoin une victime quand elle demande clairement de l’aide..

PS: Article écrit le 20 janvier 2017 sous le pseudo Vae Soli

8 commentaires sur “Les « spécialistes » spécialisés pour.. (1)

  1. Coucou, je prends enfin le temps de lire les liens que tu as laissés en commentaire l’autre jour. J’ai eu une fin de semaine chargée… Ma pauvre dis donc, tu n’as pas été bien prise en charge dès le début ! Quelle stupidité, de te dire ça lors du premier rendez-vous avec le premier psy. Et la seconde fois en hôpital, c’est fou si peu de prise en charge et de prise en compte de ta personne, de ton vécu, de tes besoins. Comme ça a dû être difficile ! :-/
    Pour ma part, j’ai eu la chance de très bien tomber du premier coup. J’en (re)ferai un article dans quelques temps, je pense qu’on aura l’occasion d’en reparler.

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou ^_^
      Les liens étaient là mais c’était pas une obligation de les lire, je te rassure 🙂

      On va dire que ça m’a permis de savoir que ma prise en charge sera à chier et que je ne devais pas attendre grand chose. D’ailleurs une personne de la famille de mon homme m’a demandé dernièrement s’il y a une prise en charge correct suite aux attentats. Je lui ai expliqué tout ça. Elle semblait choquée parce que les médias parlent bien d’une prise en charge psychologique.. mais la qualité de la prise en charge n’est pas toujours au rendez vous :/

      Heureusement que tu es bien tombée parce que c’est déjà une épreuve difficile :/ J’ai hâte de lire ton article du coup ^_^

      J'aime

      1. Tiens, c’est « marrant », je n’ai jamais eu aucune illusion sur la prise en charge à laquelle vous auriez droit. J’ai toujours su d’instinct que ça serait mauvais. Je me demande d’où ça vient -_-.
        Je suis bien tombée la première fois parce que je suis passée par une association, tombée sur une urgentiste qui bossait avec la psychologue que j’ai vue, et que donc j’étais entre de bonnes mains. Par contre quand j’ai changé de pays et de région, ça a été une autre histoire…
        Et sinon, pour les liens, je ne me suis pas sentie obligée, mais je voulais les lire 🙂 c’est juste que je fais trop de choses en même temps et parfois j’ai du mal à gérer.

        Aimé par 1 personne

        1. Fais les choses à ton rythme. Je comprends totalement. (La fatigue, le moral etc.. )

          Hehe! Je me demande également d’où vient cette intuition XD!

          J’ai également eu de la chance avec ma Psy actuelle, je suis passée par une association de victimes (surtout femme battue en fait..).

          Je comprends, ça a dû être un choc le changement de prise en charge :/

          J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s